[Crash[ Dix Dix performance & Medusa accrochage d'Anne-Sophie Y.

CafK, Nantes

Performance de deux fois 10min durant laquelle le poème de Ruth Weiss (1928-2020), intitulé "dix dix" initialement oralisé à la façon du spoken words, est mis en action par un "jeté de mots".

Dans le cadre de la journée d'actions du 20/02/2021 à Nantes, organisée par le collectif artistique "Réveiller les Vivants" sous forme d'occupation artistique des vitrines des bars n'excédant pas 10min par arrêté préfectoral en raison du contexte sanitaire Covid19.

_Crédits vidéo : A.S. Y. _Remerciements Emile/CafK et A.S.

Préalablement découpé à la façon du cut-up, le poème fragmenté est momentanément reconstitué en deux piles de feuilles ficelées par un lien rouge. S'en suit un geste qui libère les mots après les avoir immergés un à un dans un récipient d'eau, élément apparaissant ici comme symbole de la force libératrice. Cette mise en scène est prolongée par le corps investit comme un lance-mots.

Jetés en direction du public [thrown-words] les mots deviennent des projectiles vidés de leur sonorité phonétique. Ils  se succèdent dans une série d'impacts sur la vitre laquelle apparait comme support et réceptacle. Ce geste échoue à restituer au public l'œuvre originale. Le poème perd son sens. Les mots s'écrasent, se renversent, se collent aléatoirement, glissent ou tombent révélant un geste artistique empêché de transmettre et, face à lui, un public dans l'attente, empêché lui aussi, de recevoir.

"thrown with a true aim
some fragments will not stick, so
heavily they fall"

Cynthia Gonzalez-Bréart [20/02/2021-Crash DixDix]

Michaël La Chance nous rappelle qu'une performance donne à voir le symptôme d’une société malade, "la performance dit les aberrations de notre époque" [2021]. Le geste performatif freiné par un écran infranchissable, matérialise l'interface et la distance aujourd'hui érigées entre la création artistique et le public, ou entre la profession de cafetier et la clientèle.

En toile de fond, la pièce "Médusa" d'Anne-Sophie Yacono délivre un autre niveau interprétation. Son titre évoque la figure de Méduse, symbole de puissance du féminin. Comme pour beaucoup de poétesses de la Beat Génération l’œuvre de Ruth Weiss peu diffusée demeure dans l'ombre.

« On immunise l’imaginaire collectif par une petite inoculation de mal reconnu ; on le défend ainsi contre le risque d’une subversion généralisée. »

Roland Barthes, « Le mythe aujourd’hui », Mythologies, Paris, Seuil, 1957.

caroline bron (c)2021