démarche

artistique

  

La nuit est tout autour de nous.
Une obscurité au sein de laquelle existe

tout ce qui est connu.                
Robert Duncan, in L’ouverture du champ, ed. Corti, 2012

Caroline Bron développe une pratique bi- et tri-dimensionnelle autour de la mémoire, et du langage comme vecteur d’histoires et de cultures.

Ses dispositifs, assemblages d’enregistrements de mots et de supports de mots oubliés, collectés puis encrés et imprimés en partie dans du plâtre, explorent la porosité des frontières entre l’image et la sculpture, le visible et le lisible, le fragile et le ductile.


Son travail de statufication en noir et blanc du langage cherche à déconstruire notre présent, à le remettre en perspective de façon poétique ou caustique.

plasticienne